Dans une industrie souvent dominée par les hommes, chez Delta les femmes atteignent le sommet de la pyramide grâce à une culture de l’équité, de la diversité et de l’inclusion qui brise les barrières de genre.

Les efforts de la compagnie aérienne pour attirer et conserver des femmes au sein de ses effectifs sont reconnus à travers le secteur. L’année dernière, Delta a atteint une parité parfaite en termes de rémunération pour les employés à des postes de première ligne, et a été récompensée du titre de « Meilleur Lieu de Travail pour les Femmes » par l’organisme Great Place to Work® et Fortune, pour la troisième année consécutive. Il s’agit de la seule compagnie aérienne du classement.

Au sein de l’entreprise, les femmes sont écoutées et entendues. Le groupe SHE permet à des employés de tous genres d’échanger sur la place du genre au travail. SHE dispose également d’une filiale pour les employés de Delta en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Inde, lancée en 2019. En parallèle, Delta valorise et donne la priorité aux entreprises gérées par des femmes, sur l’ensemble de sa chaîne de distribution, grâce à un solide programme de diversité des fournisseurs en place depuis 20 ans.

Supprimer les barrières

Delta valorise les genres à tous les postes ; du chargement des bagages à la prévision météorologique, en passant par le pilotage des avions et le transport de matériel vital. Les femmes de Delta travaillent dans chaque division de la compagnie, grâce à un environnement de travail juste, équitable et varié pour les candidats à chaque poste. Delta met constamment tout en œuvre pour démonter les barrières d’accès à une carrière et à la progression, et compte actuellement 19 femmes responsables à des postes d’agents.

Britany Abney, technicienne de maintenance, travaille sur des appareils de Delta tels que l’A350 et l’A330-900neo.  Elle pense que le fait d’être une femme est un critère hors de propos en ce qui concerne le travail. « J’ai les mêmes capacités que n’importe qui, peu importe le genre », commente-t-elle. « La partie la plus difficile est d’apprendre tous les différents composants ; vous devez posséder un sens du détail affuté et une propension à faire de votre mieux chaque jour. »

Delta est à la pointe de l’industrie en ce qui concerne l’utilisation de technologies pour les prévisions météorologiques, et s’appuie sur une équipe de 26 météorologues, dont 6 sont des femmes. La météorologue en chef de Delta, Heather Heitzman, assure que l’amour du métier fait disparaître le genre. Son conseil à une jeune femme intéressée par ce domaine ? « Suis ta passion et ta curiosité, quelques soient les circonstances. Tu te retrouveras entourée de personnes aussi passionnées que toi par ce que tu fais. »

Pour Karen Borali, agente de piste d’aéroport, la plus fausse des idées reçues sur son métier est qu’il n’est pas fait pour les femmes. « Nous avons les mêmes responsabilités que les hommes, travaillons par toute condition météorologique, portons des milliers de bagages, de courrier et de matériel chaque jour et, si un avion nécessite qu’on le déneige, nous le faisons. » déclare-t-elle. « Homme ou femme, nous nous occupons les uns des autres et travaillons selon des procédures précises afin que les passagers et les collaborateurs de Delta rentrent chez eux sains et saufs. »

Inspirer le futur

La stratégie de transmission de Delta prépare le terrain pour la prochaine génération ; en luttant contre la sous-représentation, en développant et en inspirant les talents, en encourageant les individus et en supprimant les barrières économiques, raciales et de genre.

Le vol WING (« Women Inspiring our Next Generation », à traduire par « Les femmes qui inspirent notre prochaine génération »), organisé chaque année par la compagnie depuis 2015, a pour objectif de développer la diversité des genres dans l’industrie, et de présenter les carrières qu’elle propose en sciences, technologie, ingénierie et mathématique dès le plus jeune âge. Les vols WING sont planifiés et orchestrés exclusivement par des femmes, dont des pilotes, des agentes de piste, des agentes d’escale et des femmes guidant les appareils depuis la tour de contrôle au moment du décollage. Plus de 600 étudiants ont pris place sur un vol WING au cours des cinq dernières années.

La co-pilote Aluel Bol affirme qu’il est essentiel d’exposer les femmes aux carrières de l’aviation à un jeune âge. « Les enfants voient le monde sans limites. » commente-t-elle. « Présenter l’industrie aux jeunes filles fait naître en elles un intérêt avant qu’elles aient assimilé une idée préconçue de métiers ‘réservés aux hommes ».

Delta est en phase avec l’industrie de l’aviation en employant approximativement 5% de femmes pilotes. Au cours des quatre dernières années, 7,4% des nouveaux pilotes recrutés étaient des femmes.

« Devenir pilote peut sembler intimidant, mais nous travaillons sur cela. » explique Bol. « Les femmes dans le cockpit sont rares, mais le vol WING est un moyen que nous utilisons pour augmenter ces chiffres. Le ciel n’est assurément pas la limite. »